おしゃべりクラブ – Le club de discussion a déjà 5 ans – interview de Philippe Robert !

Interview avec Philippe Robert, animateur du club.

Comment est né ce club de conversation ?

Il est né en mars 2012 sur l’initiative de Mickaël, le président de Bretagne-Japon de l’époque; il avait lieu une fois par semaine mais depuis 2 ans, c’est deux fois par semaine, et pendant les vacances scolaires, ceux d’été comprises! Ouvert toute l’année, c’est unique en France! (Rire)

Quel est le but, le rôle de ces rendez-vous ?

Pratiquer le japonais; pour les élèves adhérents de Bretagne-Japon, mais aussi des gens qui apprennent seul, ou dans d’autres établissements… et pour nos amis japonais qui sont souvent très doués, et qui veulent améliorer leur français à l’oral. Grâce à cette stimulation de groupe, on progresse plus vite! On apprend les expressions utilisées par les japonais, les onomatopées sont par exemple très présentes dans le langage quotidien.

Qui participe à ce club de discussion ?

A part quelques réguliers, les participants changent constamment; ce qui fait que la discussion est toujours inattendue, selon l’actualité de chacun; voyages, scolarité, loisir… Le club est vraiment ouvert à des personnes de tous âges et de tous niveaux; les débutants s’habituent en se présentant, en écoutant et tout le monde note des mots nouveaux. On a ainsi la chance de rencontrer des gens d’origines, de milieux différents dont les activités et les centres d’intérêts apportent du vocabulaire très varié!

Y’a t-il des japonais qui viennent ?

On a la chance d’avoir les élèves du CIREFE, section pour étudiants étrangers de l’université de Rennes 2, et parfois de l’IGR-IAE (École Universitaire de Management) et quelques japonais qui habitent à Rennes. Même s’ils sont assez nombreux, ils ont beaucoup de travail scolaire…, mais à chaque séance il y a au moins un ou une japonaise pour nous corriger et discuter de la France et du Japon… ou tout autre sujet.

Vous êtes combien en général par séance ?

A la rentrée de septembre, une trentaine d’élèves japonais du CIREFE de Rennes 2 défilent massivement pour découvrir le lieu et l’ambiance. Après, ils ont du boulot et ça se calme!
En général, le jeudi soir on peut être de cinq à huit personnes et le samedi de six à une quinzaine de personnes; dans ce cas, on fait plusieurs tablées avec des japonais(es) à chacune d’elles, pour que chacun soit plus à l’aise.

Quelles activités faites-vous ?

Le plus souvent c’est une conversation libre sur l’actualité de chacun ou un objet qu’il a apporté (livre, photos,…); on raconte nos voyages et conseille des visites sur des cartes, on traduit ce que dit l’autre, on écrit certains kanji, mais on s’amuse aussi avec des expressions ou dictons, des devinettes, ou une histoire écrite par tous, une phrase chacun son tour. On s’entraîne aussi à dialoguer en situation, dans un magasin, un restaurant…

Parfois, un mini article de journal sert de discussion, ou on aide un japonais sur un devoir! On a même corrigé la traduction de poèmes japonais! On boit du thé, on grignote des friandises apportées par certains… On organise aussi en fin de club le samedi, des repas partagés, type « auberge espagnole » (mochiyori party en japonais) ou une sortie au restaurant pour faire découvrir les cuisines françaises ou étrangères… et à Rennes, il y a le choix.

 

Quel rôle tu as, en tant que permanent du club?

J’essaie de mettre à l’aise tout le monde, je fais circuler la parole pour que chacun participe, je relance le débat, je rappelle parfois une règle de grammaire mais on se corrige mutuellement, car j’en ai besoin aussi! J’essaie d’être le plus curieux possible, pour débusquer un sujet intéressant! Et chacun a des choses étonnantes à raconter… Ce qui m’intéresse le plus, c’est le ressenti différent que chacun a de la culture de l’autre.

Comment est-on au courant des dates et heures du club ?

Les participants donnent leur adresse mail et reçoivent chaque semaine un message, pour préciser les changements d’horaires, signaler les expos, les films japonais au cinéma, ou les reportages concernant le Japon sur les chaînes de télé, et aussi, les sorties en Bretagne organisées par Clément… ou encore envoyer, une fiche de vocabulaire pour poser des questions en japonais et en français…

C’est gratuit ?

Oui, pour tous les japonais; et pour les français, il suffit d’ être adhérent…Il faut en profiter, c’est rare aujourd’hui!

Ces articles pourraient vous intéresser